Retraite

 

Comment épargner et préparer sa retraite ? 

À chaque projet son épargne. Il existe de multitude façon d’épargné mais convienne-t-elle à votre projet ? Pour cela vous devez d’abord définir vos priorités et sont-elles sur du court terme, moyen terme ou long terme. Pour préparer votre retraite, il faut une épargne sur du long terme mais vous ne devez pas négliger les différentes épargnes. 

 

Quelles sont les différentes épargnes ?

•        Épargne de précaution : Liquidité tout de suite disponible. En contrepartie le gain est très faible voir aucun. Elle a pour utilité de faire face au coup dur. On privilégie en moyenne une épargne de précaution de 3 mois de salaire.

•        Épargne spéculatoire : Pour investir en bourse. Cela peut se faire sur du moyen terme. C’est un placement à risque qui peut rapporter gros. On investit souvent entre 10 et 30% de son épargne à risque pour booster ses taux d’intérêt.

•        Épargne sur le long terme : Permet de préparer sa retraite, exemple l’assurance retraite. C’est un placement sur du très long terme, en moyenne 20 ans.

 

Vérifier votre taux d’intérêt net ! 

Le taux d’intérêt c’est ce que votre épargne vous rapporte et le taux d’intérêt net c’est déduire le taux d’inflation.

•        Le taux d’intérêt doit être supérieur au taux d’inflation

•        C’est-à-dire le taux d’intérêt moins l’évolution du coût de la vie

 

Exemple :          Taux d’intérêt à 1%, inflation à 1.5%, la perte est de 0.5%.

                           Taux d’intérêt à 3%, inflation à 1.5%, le gain est de 1.5%

 

Épargner sur de l’assurance-vie :

C’est une des épargnes de plus en plus préférer des français. Le livret A n’étant plus attractif, les fonds sont majoritairement transférés sur de l’assurance vie.

 

•        Capital libre à tout moment

•        Rentable sur du moyen terme

•        Nécessite une certaine rigueur

•        Tentation de récupérer le capital

•        Permet une transmission de patrimoine

L’assurance-vie dispose de nombreux avantages et quelques inconvénients. Son principal défaut est la tentation de récupérer le capital investit avant d’arriver au terme du projet. Il faut garder une certaine rigueur et disposer d’un accompagnement pour la mise en place. Pour accéder à la fiche sur l’assurance vie cliquez ici.

 

PERP : Plan d’épargne retraite populaire :

Comme son nom l’indique le PERP est là pour compléter votre retraite. C’est un projet sur du long terme. Il est important de préparer sa retraite le plus tôt possible pour bénéficier d’un maximum de gain. Pour accéder et bénéficiez d’un bilan retraite cliquez ici.

•        Les sommes versées au capital sont déductibles

•        Aucun plafond de dépôt 

•        La certitude de bénéficier d’un complément de retraite à vie

•        Les fonds sont bloqués jusqu’à l’âge de départ en retraite 

•        La rente est imposable au même titre que la retraite 

 

PERCO : Plan d’épargne retraite collectif

Le PERCO est une solution d’épargne mise en place par l’entreprise. Les sommes d’argent placé sur un PERCO sont bloquées jusqu’à la retraite (sauf cas de déblocage exceptionnel). Les versements du salarié peuvent être complétés par des contributions de l’entreprise. Au moment de la retraite, l’épargne est disponible sous forme de rente ou en capitale si un accord collectif le prévoit. Retrouver toute notre fiche PERCO en cliquant ici.

•        Les fonds sont bloqués jusqu’à l’âge de départ en retraite 

•        Abondement entreprise possible

•        Plus avantageux que le PERP pour les personnes faiblement imposées

 

PERE : Le plan d’épargne retraite entreprise

Le PERE à la différence du PERCO donne l’obligation à l’employeur de verser un complément retraite sur votre épargne tout en bénéficiant à l’employeur d’avantage social et fiscal.

 

Assurance retraite Madelin.

Permets au travailleur non salarié non agricole de se constituer une retraite complémentaire par capitalisation non sujette aux aléas du système par répartition et, plus généralement, d'optimiser sa protection sociale. Les TNS sont défavorisés lors de leur départ à la retraite car ils ont beaucoup moins cotisé qu’un salarié. Ils doivent compléter leur retraite par une assurance retraite Madelin. Retrouvez notre fiche complète en cliquant ici.

-          Engagement de placement

-          Défiscalisation

-          Les fonds sont bloqués jusqu’à l’âge de départ en retraite 

 

Épargne : combien mettre de côté chaque mois ?

C’est un sujet épineux et sur combien mettre de côté on est tous en désaccord et tous en accord sur le fait qu'il faille épargner. Il n’y a pas de réponse établie. Vous devez analyser votre situation patrimoine et financière et le mieux et de vous faire accompagner et demandez un bilan personnalisé. La moyenne française est qu’on épargne chaque mois 10% de son salaire.

 

L'âge de départ à la retraite : Nombre de trimestres 

 

Date de naissance Age minimum de départ en retraite
Avant le 1er juillet 1951 60 ans
Du 1er juillet au 31 décembre 1951 60 ans et 4 mois
Année 1952 60 ans et 9 mois
Année 1953 61 ans et 2 mois
Année 1954 61 ans et 7 mois
Année 1955 62 ans
Nombre de Trimestres pour valider une retraite à taux plein
Année de naissance Durée de cotisation
1948 ou avant 160 trimestres (40 ans)
1949 161 trimestres (40 ans et un trimestre)
1950 162 trimestres (40 ans et deux trimestres)
1951 163 trimestres (40 ans et trois trimestres)
1952 164 trimestres (41 ans)
1953 - 1954 165 trimestres (41 ans et un trimestre)
1955 -1957 166 trimestres ( 41 ans et deux trimestres)
1958 - 1960 167 trimestres (41 ans et trois trimestres)
1961 - 1963 168 trimestres (42 ans)
1964 - 1966 169 trimestres (42 ans et un trimestre)
1967 - 1969 170 trimestres (42 ans et deux trimestres)
1970 - 1972 171 trimestres (42 ans et trois trimestres)
A partir de 1973 172 trimestres (43 ans)

Je souhaite être recontacté pour un bilan retraite

Contact

*Champs obligatoires